vendredi 1 juin 2018

Paradis des moutons

Morceau : El Dorado 
Artiste : Two Steps From Hell
Album : Skyworld piste 4 (album public) 
Année : 2012 
Posté par : Two Steps From Hell 
Image : pochette de l'album 


Pourquoi ce morceau ?
Je l'ai rencontré sur le 1-hour Epic Music Mix de TSFH vol. 4 posté par The Prime Cronus. Originalité de la rencontre : au lieu d'avoir une image fixe, on a un montage à partir d'un jeu vidéo. Le morceau Breath dans le même 1-hour m'a presque émue aux larmes (et se retrouvera évidemment dans ma playlist plus tard).
Des vidéos ? Rien de nouveau sous les étoiles ! Peut-être pas pour vous, mais moi je découvre naïvement l'Epic Music Cinematic. C'était comme passer du livre d'images au cinéma, ou découvrir Thriller de Michael Jackson sur MTV en 1984. L'Epic Music ne s'écoute plus seulement dans un casque, il se regarde en dehors des bandes-annonces de films ! On commence à rêver de films avec uniquement la musique de Two Steps From Hell...Ciao Hans Zimmer ! 
Aussi, l'Epic Music investie le monde du Western, ce qui n'est pas forcément évident quand son imaginaire est coincé entre le Seigneur des Anneaux, Rigante et la saga du Secret de Ji. 
Bref, El Dorado était un tournant dans ma façon d'écouter l'Epic Music et de l'imaginer. 

Un petit texte pour la route ?

[Ere du Feu, Îles Jumeaux,

« Mateo, tu sais ce qu'il y a de génial à vivre aux Jumeaux ? 
‒ Rien. 
‒ Ne soit si modeste ! C'est qu'ici, on est tranquille. Tout le monde nous oublie. Le Royaume du Feu à l'Est, le Continent à l'Ouest, un magnifique océan et on est là, avec nos deux montagnes qui se font face, les plus belles du Monde Connu. 
‒ Qu'est-ce que tu en sais ? Tu n'as jamais quitté cette île ! 
‒ Si, je suis allé sur l'île en face. Un jour. 
‒ On est loin de tout. On a plus de moutons que d'habitants. Je me demande d'ailleurs comment est-ce possible d'avoir autant de ces animaux dans un endroit aussi reculé ! 
‒ Grâce à ces moutons, on fabrique les meilleurs pull-overs du monde. Inutile de rajouter que je n'ai jamais quitté les Jumeaux... Regarde la chance qu'on a d'être tranquille. Pas de guerre. Pas de culte. 
‒ Pas de commerce ! Juan... Tous les habitants des Jumeaux voudraient quitter cet endroit, à part toi et tes moutons. Nous allons tous devenir cousins à rester isolé ainsi. Des cousins avec les meilleurs pulls du monde si tu veux mais des consanguins tout de même. 
‒ Alors tu vas partir avec ce navire ? » 
Mateo acquiesça en silence... c'était tellement rare qu'un navire passa dans les environs... oui, il allait abandonner sa famille et ses amis, mais quel avenir l'attendait ici sur les îles Jumeaux ? Les étrangers leurs parlaient de forêts qui n'existaient pas ici, de chaines de dizaines de montagnes immenses, de couleurs de paysage qu'il n'avait jamais vu, de palais et de jardins et une multitude de métiers jamais pratiqués sur les deux îles... Au Royaume du Feu, son avenir serait certainement différent. 
Juan sifflât pour regrouper le troupeau d'ovins avec sa chienne Pixie et descendre la pente. On apercevait le trois-mâts au pavillon du Royaume du Feu sur l'île d'en face. Le berger désignât le bateau de sa houlette. 
« Beaucoup y voit le paradis à travers ce tas de bois. Toi, Gwen, Lena, beaucoup d'hommes et de femmes. Des gens qui ne savent pas ce qu'ils gagnent ou perdent à suivre ces gens. Je n'aime pas ne pas savoir où je vais. Mais j'espère, sincèrement, que tu y trouveras ce dont tu as besoin. 
‒ Ne t'inquiète pas pour moi l'ami... 
‒ Je t'enverrai des pulls avec le prochain navire... Qui sait, ils sont peut-être meilleurs que ceux du Royaume ! Tiens, on dirait que les oiseaux ont décidé de migrer aussi. Le monde ne tourne plus rond. Heureusement que mes montons ne savent pas encore nager ou voler. » 
Les deux amis rirent ensemble en observant cette inhabituelle nuée d'oiseaux au-dessus de leurs têtes. Certains leurs étaient totalement inconnus, et ils auraient parié que certaines espèces ne migraient jamais. Les habitants oubliés des îles Jumeaux admirèrent le spectacle jusqu'au lendemain avec le départ du navire vers l'Est.]

Cet article a été rédigé durant le Camp Nanowrimo d'avril 2018.

2 commentaires: