vendredi 15 juin 2018

Cours d'histoire - 2

Morceau :  Juggernaut
Artiste : Two Steps From Hell 
Album : Skyworld piste 10 (album public)
Année : 2012
Posté par : The Prime Cronus
Image : un des albums de PrimeCronus (http://theprimes1.imgur.com/)



Pourquoi ce morceau ?
Juggernaut 
Mot anglais dérivant du nom sanskrit Jagannâtha, en devanagari जगन्नाथ, qui désigne en anglais, souvent métaphoriquement, une force dont rien ne peut stopper l'avancée et qui écrase ou détruit les obstacles en travers de son chemin.
(Définition tirée de Wikipédia)

Ah ! C'est donc ça la grande claque que je me suis prise en cliquant sur la vidéo ? Parce j'ai cliqué par un "hasard Youtube" sur Juggernaut car l'image m'intriguait. La seconde 00:00 envoie d'un souffle tout le ressort dramatique de la situation : non, on ne danse pas le Madison sur Juggernaut... 
Chaque coup de percussions-cordes-cuivre me coupe le souffle (littéralement). BAM deux-trois-quatre BAM deux-trois-quatre... C'est intense. On plonge au fur et à mesure avec ce decrescendo... et les chœurs ! Le chœur suit les coups et les sublime. Je n'imagine pas ce morceau sans les chœurs. C'est profond, oppressant, sombre, violent... C'est génial !

Donc forcément, je ne vais pas vous écrire une histoire joyeuse avec un morceau pareil !

Un petit texte pour la route ?

[An XL du Feu, Continent Méridional,

Diane Clerc avait rassemblé ses longs cheveux noirs en une natte à multiple brins. Le rouge sur ses lèvres était léger, son parfum fleuri et sa peau brun-ocre sans défaut apparent. Elle avait répété l'histoire du jour tellement de fois qu'elle n'eut pas besoin de préparer son cours. C'était les cours que ces élèves préférés : ceux sur l'histoire du Continent. Elle laissa les enfants les plus jeunes entrer en premier, et les fit assoir sur le sol devant elle. Les élèves les plus âgés les entouraient, formant ainsi une demie-coquille rassurante autour des petits. Pour ce matin-là, pas de tableau, pas d'image dessinée à la craie, l'imagination seule des enfants servirait.
La maitresse était donc en face d'eux, sur une chaise pour gagner en hauteur et garder une forme de hiérarchie.
« Aujourd'hui, je vais vous raconter un événement important de notre histoire humaine, qui s'est déroulée il y a plusieurs siècles, près des montagnes de l'Est du Royaume de la Terre. C'est une histoire que tous les habitants du Continent doivent connaitre.

C'était une année où l'hiver fut plus rigoureux et plus long que d'habitude. Les récoltes avaient été pauvres. Les réserves ne pouvaient nourrir les fées, les autres créatures magiques et les êtres humains. Les fées et les créatures magiques étaient prioritaires dans la répartition des denrées. Alors, pour survire, des villageois habitants au pied des montagnes s'enfonçaient dans la forêt pour trouver de la nourriture. C'était essentiellement des racines et des noix de réserve des rongeurs. Plus le temps passait et plus il fallait s'enfoncer loin dans les bois pour trouver de quoi subsister, loin jusqu'au territoire interdit des loups aurums. 
Les loups aurums étaient des loups à l'iris doré par l'or qui coulait dans leurs veines. Les plus beaux avaient des poils en or dans leur pelage.  Le territoire était interdit car il était contraire à la loi des fées de les chasser. Tout le monde le savait, y compris ces loups. 
Si les loups ordinaires chassaient essentiellement du bétail et n'attaquaient pas les humains, les loups aurums en revanche mangeaient les autres loups et aimaient chasser les paysans imprudents. Et pendant cet hiver rigoureux, il y eut beaucoup de paysans imprudents. Les villageois s'étaient plaints à plusieurs reprises de ce comportement des loups aurums auprès des fées. Jamais les fées ne répondirent à leurs doléances. La colère chez les habitants aux pieds des montagnes ne cessa de monter face aux injustices.

Puis, une nuit, le ciel fut rempli d'aurores étranges qui maudirent plusieurs humains des villages des régions montagnards. Quelques enfants se réveillèrent atteints d'Ubris. Si vous rappelez bien les enfants, cela voulait dire qu'ils pouvaient faire de la magie. Et à l'époque, c'était interdit par les fées.

Les familles royales des fées du Royaume de la Terre envoyèrent l'armée dans les villages du territoire pour emprisonner les enfants. Cependant, l'armée composée de fées-soldats et d'humains d'élite s'était divisée. Plusieurs soldats humains s'opposèrent à l'ordre, protégeant les familles. Beaucoup d'enfants tentèrent de s'enfuir, avec leurs parents parfois, dans les montagnes, et donc de traverser le territoire des loups aurums.
C'était des jeunes enfants comme vous, affamés, marchant dans la neige, le froid, et traqués par des loups magiques et dangereux !»

Diane prit une élève en larmes dans ses bras. Certains s'étaient rapprochés des plus grands pour se rassurer. S'imaginer traquer par des monstres ou mourir pouvaient être difficile pour les plus jeunes.

« Beaucoup d'enfants sont morts cet hiver-là. Mais, rassurez-vous, d'autres furent sauver ! Des adolescents aussi avaient été atteint par l'Ubris et commençaient peu à peu à maîtriser la magie. Aux côtés des adultes, ils réussirent à battre les loups aurums. 
Avec les années, cette race dangereuse disparut du Royaume, puis du Continent. Au printemps, la révolte contre les créatures magiques s'empara du monde entier ! Partout les hommes et les femmes se soulevèrent contre la tyrannie des fées, pour sauver leurs enfants de l'injustice. Au Royaume du Vent, le grand prince Vyan, dit le Prince Volant, mena la bataille... 
‒ Et nous avons gagné !
‒ Moi, plus tard, je serai courageux comme le Prince.
‒ Eh ! Moi aussi ! 
 Tu peux pas, t'as le vertige !»

Les enfants éclatèrent de rire ensemble, ce qui détendit les plus jeunes encore secoués par l'histoire des loups. Certains réclamèrent à la maîtresse qu'elle leur raconta l'histoire du prince mais la matinée avançait et ils avaient d'autres choses à faire à l'école... ]

 Cet article a été rédigé durant le Camp Nanowrimo d'avril 2018.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire