samedi 1 avril 2017

L'éveil

Morceau : Once in a Lifetime
Artiste : Future World Music
Album : Volume 4 - Epic Drama II (piste 1) pour l'industrie, Reign of Vengeance (piste 27) pour le public
Année : 2011 (Reign of Vengeance)
Posté par : PrimeAres2 (chaîne secondaire de Primes Cronus)
Image : le site avec l'original a disparu. On le retrouve sur Printerest  (pinterest.com/pin/506443920567271218/) et il semble provenir du site onlyhdwallpaper.com ...



Pourquoi ce morceau ?

Je commence à comprendre que j'aime bien ce genre de musique mais écouter des séries d'une heure de Two Step From Hell, ça manque de nouveauté. Il y a surement d'autres artistes qui font d'autres choses toutes aussi bien, mais par où commencer ? Alors je regarde les autres 1-hour mix de PrimesCronus et tombe sur Audiomachine.
Finalement non, peu de coup de cœur pour des heures d'écoute. A ce moment là, j'étais loin de me douter que quelques années plus tard, je me passerai un de leur album en boucle... Bref, Déception frappe à la porte, je retourne me coucher. Pourtant, je sens que cet univers me correspond ! A chaque fois que j'écoute certains morceaux, j'ai des images plein la tête. Je réécris l'histoire de mes romans préférés, j'en imagine d'autres... Je dois persévérer et essayer autre chose !
"Tiens elle est jolie cette image!" : des instruments de musiques en forme d'insectes sur une partition. C'est loin de l'heroic fantasy des chevaliers, on est plutôt en train de mettre bébé Aragorn au berceau au lieu de le suivre aux portes du Mordor.
Le nom du groupe ? "Future World Music". Ok, why not ? Alors je me suis plongée dans le premier volume de cette compilation, enchaîné sur le suivant... L'univers est plus doux et lumineux que TSFH ou Audiomachine. Certains morceaux utilisent de la guitare acoustique, changeant le tableau qui se dessine en écoutant la mélodie. Je suis plus d'humeur à admirer le paysage que les terrains de bataille, résultat : j'accroche de suite!
A ce moment-là, je ne suis pas encore prête à me lancer dans le grand bain, à écouter des compiles fourre-tout ou pire, des albums entiers! Mais pas à pas, timidement, je m'éveille à ce genre mystérieux et vaste qu'est l'Epic Music...
En parallèle, j'écris ce qui sera mon premier (et j'espère pas le dernier) conte. Promesse d'une décennie mais une promesse tenue qui m'a permis d'écrire la première histoire, seule, avec un début, un milieu et une fin. Ce n'est pas un exploit pour beaucoup mais avoir la chance de se lancer dans un projet et d'aboutir, ce n'est pas donné à tout le monde. Souvent, on ne se sent pas capable, pas à la hauteur. Je sais que mon conte est très loin de la grande littérature.Il est imparfait, plein de faute. Mais je sais aussi que j'ai fait une promesse à quelqu'un d'important, qu'un jour, ce conte, il sortira (= sur papier) avant mes 20 balais. Et à 19 balais je m'y suis mise. Et à 20 balais moins 1 jour, j'ai recommencé ce conte à 0. Et je l'ai fini d'une traite. Et je n'ai pas dormi. Et ce n'était que quelques pages mais ce moment était juste épique... Aussi épique que cette playlist. J'aime beaucoup plusieurs types de musique, mais il y en a qu'une à laquelle je pouvais me confondre. Ce sentiment, proche d'un coup de cœur, c'est celui qu'il m'a fait comprendre que ce n'était pas grave si je n'aimais pas 50 morceaux d'Epic Music et que j'écrivais comme un pied, car il y en avait surement 50 autres morceaux que je pourrais me passer en boucle une nuit entière pour terminer d'écrire une histoire que j'aime.

1 commentaire:

  1. Il est vrai que se morceau fait incroyablement bien fonctionner notre imagination ! Once in a lifetime porte bien son nom, c'est comme si le compositeur nous racontait une histoire et que les images qui nous parvenaient correspondaient avec l'idée que l'on se fait de l'histoire. Bref, c'est juste parfait :)

    RépondreSupprimer