dimanche 23 avril 2017

Discours du capitaine

Morceau : Welcome to your Fantasy
Artiste : Future World Music
Album : Volume 8 - World Apart (piste 10)
Année : 2008
Posté par : Music Heals Your Soul
Image : apparemment sur le site alpha.wallhaven.cc/ mais je ne l'ai pas trouvé... sinon, il reste ce lien: https://i.ytimg.com/vi/TiElXjvMq2U/hqdefault.jpg



Pourquoi ce morceau ?

J'enchaine sur les vidéos d'une heure sur Future World Music de Primes Cronus. Vers le final du volume 2, on perçoit cette petite ritournelle au piano qui attire l'oreille. Cela pourrait se transformer en berceuse mais le gong en fond nous persuade du contraire. Les voix s'élèvent au bout de trente secondes et le morceau change au bout de cinquante secondes : c'est un changement rapide mais il ne parait pas brutal. Là où les premières notes donnait un tableau aux couleurs douces et pastels, ici, des couleurs plus chaleureuses et franches entre en scène. L'image de la jeune femme se complète. Ensuite viennent les trompettes et les violons... La jeune femme se lève et commence une course effrénée à travers les arbres. De branche en branche, on s'accroche à son rythme, les trouées de lumières se succèdent à l'ombrage des feuilles. On a les yeux rivés sur nos pieds et les branches par peur de tomber avant de prendre l'habitude à 2min12. Là on lève la tête, on accélère le rythme, on double notre guide avant de s'arrêter brutalement devant un paysage enchanté... fin du morceau. J'aime beaucoup Future World Music pour les paysages épiques qui dessinent (dans ma tête, hein!). Ce groupe gardera un certain monopole dans ma playlist épique.

Sinon, encore un morceau de texte...



[An I du Feu,


Les voiles du Rosace n'étaient pas encore sorties et le soleil, à peine levé. L'odeur de poisson n'était pas si prononcée mais les mouettes criaient déjà. Le capitaine avait convoqué tous ses hommes sur le pont. Il était en retard pour le départ mais personne n'avait envie de se précipiter... Cela faisait un an que le Continent était en guerre contre le Royaume du Feu et tous ici avait participé à la guerre Nord-Sud qui opposa le nord du Continent à la région Méridionale. Une guerre civile qui avait laissé ses marques dans les chairs et les esprits.

Le capitaine Étienne Shepherd avait choisi ses compagnons d'armes en fonction de leur parcours. Personne n'avait d'attache sur le Continent. Ils avaient perdu des frères et des sœurs, des pères et des mères, des fils et des filles, leur maison et leur travail durant la guerre civile. Ils se sont engagés dans l'Armée des Mers, chacun avec une soif de revanche plus grande que celle de tous les habitants de la Capitale et le Gouvernement réunis. Surtout, ils avaient l'espoir de bâtir un monde nouveau, meilleur que les précédents.

Le capitaine se tint devant le gouvernail et balaya du regard la foule d'hommes et de femmes dont il avait la responsabilité. A ses côtés se tenaient les lieutenants Marcus Brom, Mattew Pierce et Éric Shepherd, son propre fils. Même initiale, même carrure, mêmes yeux bleu clair, même catogan, la seule façon de les différencier en dehors de l'uniforme était la barbe blond doré qui encadrait le visage du capitaine.


« Équipage du Rosace ! Le silence se fit immédiat. A ceux qui m'accompagnent depuis le début, bonjour. A ceux qui viennent de nous rejoindre, bienvenu. »

Étienne Shepherd aperçut à travers la foule, sa nouvelle recrue aux origines mystérieuses. Elle se laissait surnommée Abigaël mais n'avait pas vraiment de nom. Elle proposa au capitaine ses services et surtout, elle maîtrisait parfaitement ses pouvoirs magiques, ce qui pouvait être utile face à l'armée du Royaume du Feu. Il était heureux d'avoir un tel atout à bord.

« Je suis le capitaine Shepherd et ce navire, c'est ma maison, et à partir d'aujourd'hui, aussi la vôtre. Comme vous savez, nous partons à la guerre face à notre ennemi et voisin de toujours, le Royaume du Feu et ses alliés émigrés du Continent Méridional. Le peu que nous savons montre que le voyage est risqué... Nous risquons nos vies aujourd'hui, non pour nos proches sur Continent mais ce en quoi nous croyons. Nous n'avons pas échangé une vie de servitude sous le régime féerique pour se retrouver dominé par des cultes. Regardez notre Continent et son avenir. De trois royaumes qui se faisaient constamment la guerre, nous sommes devenus qu'un. Alors oui, ceux qui n'étaient pas d'accord avec cet idéal sont partir se réfugier vers leurs ennemi d'autrefois demandant de l'aide. Ils savaient que nous sortions à peine d'une guerre civile et ont donc songé naïvement que nous serions plus fragiles à ce moment-là. Et bien ils se trompent ! Et vous, vous êtes ici pour prouver qu'ils ont tort. Je suis ici, avec mon fils, pour leur prouver qu'ils ont tort. Ces épreuves nous ont rendu plus fort ! Et c'est pour cela que nous voguons vers l'ouest, vers notre combat pour la liberté ! A bord de notre maison ! Ne vous imaginez pas que c'est un monde merveilleux l'océan. Là-bas, la Mort nous attend à chaque instant, à chaque erreur de trop.

Donc moi, le Capitaine Étienne Shepherd, j'attends de vous un comportement exemplaire, une vigilance extrême et un courage infaillible ! Et c'est donc pour traverser ces épreuves qu'il nous faudra toujours rester uni... »]

2 commentaires:

  1. c moi, le Capitaine Étienne Shepherd, j'attends de vous un comportement exemplaire, une vigilance extrême et un courage infaillible ! Et c'est donc pour traverser ces épreuves qu'il nous faudra toujours rester uni... »] séquence émotion cette phrase m'avait manqué

    RépondreSupprimer